• Accueil
  •  
  • PROMESSE, LA
  • OCTOBRE
  • DUEL SILENCIEUX (LE)
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • Toutes les sorties ...
  •  
  • PROMESSE, LA
  •  
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      SUSANA LA PERVERSE
    Susana, Demonio y Carne
    SUSANA LA PERVERSE - film de Bunuel

    SUSANA LA PERVERSE

    Réalisation : Luis BUNUEL
    Scénario : 

    Photos : 
    J.O. Ramos - N&B
    Musique : 
    Raul La Vista
    Montage : 
    L. Bunuel, Jorge Bustos
    Production : 
    Int. Cinematografica, Sergio Koga, Manuel Reachi

    Comédiens : Rosita Quintana, Victor Manuel Mendoza, Fernando Soler Maria Gentil Arcos, Luis Lopez Sommo.

    1950 - Mexique - VO - 82 min
    Synopsis : 

    Une jeune fille, Susana, réussit à s’échapper par une nuit d’orage de la maison de redressement où elle est enfermée. Elle est recueillie dans l’hacienda de Don Guadalupe où elle trouve un emploi de domestique. Mais par sa beauté et ses provocations érotiques, Susana ne va pas tarder à séduire tous les hommes de l’hacienda, jetant la discorde et le chaos dans l’honnête famille de Don Guadalupe…



    EDITION DVD
    Audio : Espagnol
    Sous titres : 
    Bonus : Livret critique
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL -

    Date de sortie : 08/08/2005


     

     

    Réalisé juste après Los olvidados, Susana la perverse permet à Buñuel de s‘attaquer à l’une des valeurs sociales les plus sacrées : la famille. Celle de Don Guadalupe constitue en tout point un modèle du genre, et l’arrivée inopinée de Susana va mettre en péril l’harmonie de ce petit monde parfait. Comme le dit lui-même Luis Buñuel : « Dans une société organisée et hiérarchisée, le sexe, qui ne respecte aucune barrière, aucune loi, peut à chaque instant devenir un facteur de désordre et un véritable danger. » Susana la perverse en est la plus brillante illustration.

     

    Extrait du livret critique en supplément:

    Dans ce film, Susana n’est pas la fille biologique de Guadalupe, celui-ci n’ayant qu’un fils, elle est une fille substitut. Ici, elle est un élément perturbateur, car en jouant de son pouvoir de séduction, elle compromet l’ordre et l’harmonie au sein de la famille. Le père, mais également tous les autres personnages du domaine, doivent triompher de ce pouvoir afin de retrouver la quiétude qu’elle avait bouleversée en arrivant. Pour Bunuel, la liberté n’est qu’imaginaire. Susana, qui ne jouit que d’une liberté temporaire à travers des contraintes, finira par retourner dans la prison dont elle s’était échappée, permettant ainsi à la famille de réaffirmer son identité et son style de vie vertueux. 




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •