• Accueil
  •  
  • FASTER PUSSYCAT KILL! KILL!
  • VENGEANCE AUX DEUX VISAGES (LA)
  • UNE FEMME DONT ON PARLE
  • NOUVELLE BOUTIQUE VIDEO
  • DERNIER DES HOMMES (LE)
  • Toutes les sorties ...
  •  
     
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      MAISON DE L'EXORCISME (LA)
    La casa dell'esorcismo
    MAISON DE L'EXORCISME (LA) - film de Bava

    MAISON DE L'EXORCISME (LA)

    Réalisation : Mario BAVA
    Scénario : 
    Mario Bava et Alfredo Leone
    Photos : 
    Cecilio Paniagua - Couleurs
    Musique : 

    Montage : 
    Carlo Reali
    Production : 
    Alfred Leone Productions

    Comédiens : Silva Koscina , Telly Savalas , Elke Sommer , Alida Valli

    1975 - Italie - VO - 0 min
    Synopsis : 

    Après avoir vu une fresque représentant le Diable, une touriste, Lisa, est prise de convulsions et hospitalisée. Un prêtre vient à son chevet, et, reconnaissant une possession démoniaque, décide de pratiquer un exorcisme. Entre deux crises, Lisa se souvient avoir été l'hôte d'une étrange villa où une vieille comtesse aveugle et son fils nécrophile mènent une existence hors du temps. Son arrivée déclenche les passions et les meurtres s'accumulent…  



    EDITION DVD
    Audio : 
    Sous titres : 
    Bonus : Fiche historique
    Format : 1:78 - 16/9
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL -

    Date de sortie : 10/12/2001


     

     

    Avatar de Lisa et le Diable, tourné par Mario Bava trois ans plus tôt mais resté jusqu'alors inédit, La maison de l'exorcisme incorpore de nouvelles scènes choc à l'ambiance macabre du récit original pour aboutir à un film jouant sur tous les registres de l'horreur, magnifié par la caméra du maestro italien. A déconseiller aux âmes sensibles.

     

    Présenté au Festival de Cannes en 1973, Lisa et le Diable fascina tous ses spectateurs, mais trop peu commercial, trop personnel, ne trouva aucun distributeur, à la grande déception de Bava qui y avait mis son âme et de Leone, son argent.   

    Le film, qui n’a toujours pas trouvé d’acheteur, est mis aux oubliettes, jusqu’à ce qu’en 1974 Alfredo Leone, voulant profiter de l’énorme succès remporté par L’Exorciste de William Friedkin, qui n’est pas sorti encore en Italie, propose à un Mario Bava sceptique de remanier le chef-d’œuvre en tournant des scènes additionnelles pour le rendre plus rentable. 




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •