• Accueil
  •  
  • PROMESSE, LA
  • OCTOBRE
  • DUEL SILENCIEUX (LE)
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • Toutes les sorties ...
  •  
  • PROMESSE, LA
  •  
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      M LE MAUDIT
    M
    M LE MAUDIT - film de Losey

    M LE MAUDIT

    Réalisation : Joseph LOSEY
    Scénario : 

    Photos : 
    Ernest Laszlo
    Musique : 
    Michel Michelet
    Montage : 
    Edward Mann
    Décors : 
    Martin Obzina

    Comédiens : David Wayne, Howard da Silva, Luther Adler, Raymond Burr, Norman Lloyd

    1951 - Etats-Unis - VO - 87 min
    Synopsis : 

    Los Angeles au début des années 50. Un tueur d’enfants vient de faire une nouvelle victime. La police multiplie alors les rafles dans les bas-fonds. Gênée par toute cette agitation, la pègre décide de retrouver elle-même le criminel…

    Filmé dans et autour de Los Angeles par le réalisateur Joseph Losey et le chef opérateur Ernest Laszlo, le film est réalisé à l'apogée de la paranoïa anticommuniste qui s'est abattue sur hollywood.



    EDITION DVD
    Audio : Anglais
    Sous titres : 
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL - 4/3

    Date de sortie : 29/04/2015


    « Avec M, Losey trouve l’occasion de continuer les recherches de construction commencée dans The Prowler et s’efforce de libérer les symboles, de leur donner une valeur intrinsèque. Dans M, cette attention au décor fait de Los Angeles un « personnage ». Et le conflit n’est plus celui qui oppose le tueur aux gens de la ville, mais à la Ville – concept que différents quartiers représentent en le concrétisant. Le vrai dialogue du film ne s’établit plus ainsi entre les citadins et le Maudit, mais entre un décor et un homme traqué. De même, la crise de conscience de M se déclenche et se résout dans ses réactions et ses attitudes devant la Ville. Là est le véritable étau qui enferme le Maudit, et non la chasse à l’homme qui le cerne. Los Angeles est non seulement personnage « à part entière » mais seul antagoniste réel. Là est le seul conflit qui articule le film. »

    (Christian Ledieu – Joseph Losey, Cinéma d’Aujourd’hui)

     

    « Je parlai avec Fritz Lang, à qui cette idée de remake ne plaisait pas beaucoup, et à moi non plus. Mais je suis très fier de plusieurs choses dans ce film, en particulier de l’interprétation de David Wayne et de beaucoup de décors que je trouve absolument fabuleux, que l'on n'avait jamais vus dans un film hollywoodien et qu'on n'a jamais revus depuis. D’autre part, alors que Fritz Lang voyait le criminel sexuel comme un monstre, mon point de vue était que la société est responsable de lui et qu’il est malade. Je voulais le montrer comme le produit d’une société matriarcale et matérialiste, celle de la petite classe moyenne américaine où tout le monde devait être superviril sous peine de passer pour un «pédé», avec des familles dominées par des mères, des épouses très fortes. Cet homme était sans doute un homosexuel caché, entièrement en conflit avec tout, y compris sa propre mère, qu’il adorait et haïssait. »

    (Joseph Losey – Entretien avec Michel Ciment, Le livre de Losey)




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •