• Accueil
  •  
  • PROMESSE, LA
  • OCTOBRE
  • DUEL SILENCIEUX (LE)
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • Toutes les sorties ...
  •  
  • PROMESSE, LA
  •  
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      JU DOU
    Ju Dou
    JU DOU - film de Zhang

    JU DOU

    Réalisation : Yimou ZHANG
    Scénario : 
    Liu Heng
    Photos : 
    Gu Chang-wei _ Couleurs
    Musique : 
    Zhao Ji-pin
    Montage : 
    Du Yuan
    Décors : 
    Cao Jiu-ping, Xia Ru-jin

    Comédiens : Gong Li, Li Bao-tian, Li Wei, Zhang Yi, Zhen Ji-an

    1990 - Chine - VO - 94 min
    Synopsis : 

    Nominé à l’Oscar du Meilleur Film Étranger

    « Un film tranchant comme une tragédie antique. » (La Croix)

    La Chine rurale dans les années 20. Le propriétaire d’une teinturerie, sexagénaire impuissant et cupide, « s’achète » une jeune épouse, Ju Dou, et la torture pour la forcer à lui donner un fils. Son neveu Tianquing, employé à la teinturerie, tombe amoureux de Ju Dou et de leur union naît un enfant que le vieillard prend pour le sien. Devenu paralysé, il découvre l’adultère de sa femme et cherche à tuer le jeune garçon…   



    EDITION DVD
    Audio : Chinois (Mandarin)
    Sous titres : 
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL -

    Date de sortie : 27/10/2010


     

    « J’ai voulu réaliser un portrait, symbolisant parfaitement la femme chinoise traditionnelle. On trouve encore actuellement en Chine des cas comparables à mon héroïne. Les mariages forcés se pratiquent toujours, et beaucoup de femmes sont analphabètes (300 millions dans toute la Chine). Ce film est un cri de révolte contre les coutumes ancestrales qui conduisent à l’enfermement. Ju Dou tente ainsi d’échapper à cette vie de contraintes et de tabous tant sur un plan social que culturel et mental. » (Zhang Yimou, 1990)

     

     

    « Les thèmes du feu (incendies) et de l’eau (les cuves de teinture) reviennent d’une manière obsessionnelle. Les cadrages, rigoureux, enferment le couple dans son amour condamné, dans la fatalité d’un destin dont on ne sait pas s’il est dirigé par les dieux ou les hommes. Cette mise en scène, qui transforme les interprètes en « signes » est fascinante. » (Le Monde)

     

     

    « Ju Dou ne se contente pas d’offrir une succession de tableaux somptueux. Il touche, aussi, parce qu’on rit, que l’on a peur, et que l’on est ému. C’est que l’on voit, ici, la passion, charnelle, des amants interdits, des personnages qui existent vraiment. En prime, on est ébloui par la qualité de l’image. Impossible d’oublier les rouges et les jaunes des tissus qui, dans l’antique teinturerie de bois, servent de toile de fond aux étreintes des amants terribles, puis aux affrontements suscités par le fils, instrument diabolique d’une vengeance aveugle. » (Les Echos) 




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •