• Accueil
  •  
  • FASTER PUSSYCAT KILL! KILL!
  • VENGEANCE AUX DEUX VISAGES (LA)
  • UNE FEMME DONT ON PARLE
  • NOUVELLE BOUTIQUE VIDEO
  • DERNIER DES HOMMES (LE)
  • Toutes les sorties ...
  •  
     
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      IVAN LE TERRIBLE
    Ivan Grozny
    IVAN LE TERRIBLE - film de Eisenstein

    IVAN LE TERRIBLE

    Réalisation :  EISENSTEIN
    Scénario : 
    Sergei Eisenstein
    Photos : 

    Musique : 
    Sergei Prokofiev
    Montage : 
    Sergei Eisenstein
    Décors : 
    Sergei Eisenstein, Isaac Chpinel
    Production : 
    MOSFILM

    Comédiens : Nikolai Cherkassov, Ludmila Tselikovskaya, Serafina Birman.

    1944 - U.R.S.S. - VO - 96 min
    Synopsis : 

    Ivan est couronné Tsar de toutes les Russies. Mais son trône est convoité... Eisenstein s'accorde de nouveau avec Prokofiev pour créer une symphonie baroque aux accents universels.



    EDITION DVD
    Audio : Russe
    Sous titres : 
    Bonus : Biographie, Notes d'Eisenstein, Apparat critique, Fiches historiques, Romance Sentimentale (1930- 15min).
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL -

    Date de sortie : 02/01/2003


     

     

    Fort du succès d’ALEXANDRE NEVSKI, soutenu maintenant par les autorités soviétiques, Eisenstein a les mains libres pour entreprendre son second film historique, destiné officiellement, comme le premier à inculquer au peuple russe menacé par l’impérialisme allemand, un sentiment de fierté patriotique, de force et de confiance en soi.

     

    Il commence donc en 1940 la préparation d’un film sur le tsar qui, au XVIème siècle, unifia pour la première fois les terres russes : Ivan IV dit le Terrible.

     

    « Ce sujet grandiose, dit Eisenstein, exigeait une mise en scène monumentale. Toute la vie privée passe au second plan, tout est soumis à l’idée maîtresse du film : la puissance de la Russie et la lutte épique pour sa grandeur. Ces conflits essentiels nécessitaient logiquement la forme de la tragédie. Le désir de brosser une fresque majestueuse nous a obligé à recourir à des moyens d’expression majestueux ; le langage est devenu rythmique, et les chœurs se sont mêlés au dialogue. Tous nos efforts ont tendu à communiquer aux spectateurs le sentiment de la grande puissance de l’Etat russe. C’est pour cette raison que les chambres sont énormes, que les plafonds atteignent une hauteur considérable, que chatoient les brocarts et les fourrures, que les joyaux scintillent et que les chœurs puissants des anciens chants liturgiques résonnent avec solennité. »




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •