• Accueil
  •  
  • FASTER PUSSYCAT KILL! KILL!
  • VENGEANCE AUX DEUX VISAGES (LA)
  • UNE FEMME DONT ON PARLE
  • NOUVELLE BOUTIQUE VIDEO
  • DERNIER DES HOMMES (LE)
  • Toutes les sorties ...
  •  
     
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      INTEGRALE EISENSTEIN (L')
    Eisenstein Full in DVD
    INTEGRALE EISENSTEIN (L') - film de Eisenstein

    INTEGRALE EISENSTEIN (L')

    Réalisation :  EISENSTEIN
    Scénario : 
    Sergei Eisenstein
    Photos : 

    Musique : 
    Sergei Prokofiev

    Comédiens :

    1945 - U.R.S.S. - VO - 0 min
    Synopsis : 

     

    DVD 1 : LA GREVE + LE PRE DE BEJINE / OCTOBRE

    DVD 2 : LE CUIRASSE POTEMKINE + LE JOURNAL DE GLOUMOV /

                  LA LIGNE GENERALE

    DVD 3 : ALEXANDRE NEVSKI /

                 QUE VIVA MEXICO ! + ROMANCE SENTIMENTALE

    DVD 4 : IVAN LE TERRIBLE  



    EDITION DVD
    Audio : Russe
    Sous titres : 
    Bonus : 
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL -

    Date de sortie : 03/01/2003


    LE JOURNAL DE GLOUMOV

    En 1923, alors qu’il monte plusieurs spectacles pour son théâtre, Eisenstein à l’idée d’insérer un petit film dans la représentation théâtrale de la pièce d’Ostrovski Il n’est bon sage qui ne faille, appelé familièrement Le sage, qui se propose d’extérioriser les pensées, le « monologue intérieur » du personnage. Il voudrait s’adjoindre les services de Dziga Vertov, qui était alors le cinéaste le plus réputé d’URSS. Un empêchement de ce dernier oblige Eisenstein à faire le film lui-même. Ce sera son premier contact avec le cinéma…

    ROMANCE SENTIMENTALE

    Au cours de l’année 1929, Eisenstein, son assistant Grigori Alexandrov et son opérateur Edouard Tissé partent en mission d’études en Europe. Au début du mois de novembre, ils se retrouvent à Paris et essaient de trouver un financement pour un film qui leur permettrait de subsister quelques mois – sans succès. Ce sera finalement pour le Vicomte de Noailles qu’ils réalisent un court « poème musical impressionniste », où la femme du Vicomte interprète une vieille ballade russe.  Eisenstein collabore de loin au projet - qui est plutôt celui d’Alexandrov et Tissé, mais se passionne déjà pour l’expérimentation du rapport entre images et sons, Romance sentimentale étant son véritable premier film sonore.




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •