• Accueil
  •  
  • PROMESSE, LA
  • OCTOBRE
  • DUEL SILENCIEUX (LE)
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • Toutes les sorties ...
  •  
  • PROMESSE, LA
  •  
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      HEROS SACRILEGE (LE)
    Shin Heike Monogatari
    HEROS SACRILEGE (LE) - film de Mizoguchi

    HEROS SACRILEGE (LE)

    Réalisation : Kenji MIZOGUCHI
    Scénario : 
    Adaptation d'un roman d'Eiji Yoshikawa la pierre et le sabre
    Photos : 
    Kazuo Miyagawa
    Musique : 
    Fumio Hayasaka
    Décors : 
    Hiroshi Mizutani
    Production : 
    Daiei

    Comédiens : Eitaro Shindo, Michiyo Kogure, Raizo Ichikawa, Yoshiko Kuga, Ichijiro Oya

    1955 - Japon - VO - 107 min


    Sortie le 25/07/2007




    Synopsis : 

    Kyoto 1137. Gouverné par deux Empereurs, le Japon est en crise : entre les nobles et les moines qui exercent leurs privilèges par la politique ou la superstition, les samouraïs, de rang inférieur, sont tenus à l’écart du pouvoir. Dégoûté du mépris enduré par son clan, le jeune Kiyomori Taïra décide de ne plus obéir aux ordres de la Cour. Mais un complot ourdi contre son père le pousse à passer à l’action…



    EDITION DVD
    Audio : Japonais
    Sous titres : 
    Bonus : 
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ZONE 2 - PAL -

    Date de sortie : 01/08/2004


     

    EDITION COLLECTOR DOUBLE DVD

     

    « Un chef-d’œuvre du cinéma épique, dans un esprit qui n’est pas sans rappeler celui d’Alexandre Nevski. » (Les Lettres Françaises) 

    Admirable leçon d’histoire, le deuxième film en couleurs de Mizoguchi nous fait revivre les troubles politiques du XIIème siècle qui aboutiront à l’accession au pouvoir des samouraïs. Mais Le héros sacrilège reste avant tout le chef-d’œuvre d’un maître du mélodrame : tout au long des conflits familiaux et des tensions individuelles causés par la quête identitaire du héros, la force des émotions, le jeu irréprochable des acteurs et la beauté formelle des images nous rappellent à quel point Mizoguchi demeure l’un des véritables génies du 7ème Art.

    « Mizoguchi est un poète, l’un des rares dont nous soyons sûrs qu’il égale les plus grands. » (André-S. Labarthe)

     

    Sur le 2ème DVD :

    • · Kenji Mizoguchi : La vie d’un cinéaste : un documentaire exceptionnel de Kaneto Shindo, le réalisateur de L’île nue, où les collaborateurs de Mizoguchi témoignent de la vie du plus grand des cinéastes japonais.

    (Japon – 1975 – Couleur – Mono – Durée : 150 min)




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •