• Accueil
  •  
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • FASTER PUSSYCAT KILL! KILL!
  • VENGEANCE AUX DEUX VISAGES (LA)
  • UNE FEMME DONT ON PARLE
  • Toutes les sorties ...
  •  
     
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      HAUTS DE HURLEVENT (LES)
    Abismos de Pasion
    HAUTS DE HURLEVENT (LES) - film de Bunuel

    HAUTS DE HURLEVENT (LES)

    Réalisation : Luis BUNUEL
    Scénario : 

    Photos : 
    Augustin Jimerez
    Musique : 
    Raul Lavista et des extraits de Tristan et Yseult
    Montage : 
    Carlos Savage
    Décors : 
    Edward Fitzgerald
    Production : 
    Tepeyac SA

    Comédiens : Jorge Mistral, Irasema Dilian, Lilia Prado, Ernesto Alonso.

    1953 - Mexique - VO - 90 min
    Synopsis : 

     

    Alejandro revient sur les lieux de son enfance. Il retrouve Catarina, qu’il a toujours eu l’intention d’épouser en dépit de leurs différences sociales : elle, issue de la hacienda, lui, employé à la ferme. Alejandro a maintenant fait fortune, et Catarina est toujours amoureuse de lui ; mais pour se venger de son départ, elle a entre-temps épousé Eduardo. Ne supportant pas de voir Catarina mariée, Alejandro va l’humilier indirectement : en maltraitant son frère Ricardo, qui travaille à la ferme, et en épousant Isabel, la sœur d’Eduardo, qu’il n’aime pas et néglige. Mais la passion qui unit Alejandro et Catarina n’en finit pas de les embraser…  

     

    « Le récit débridé d’une passion monstrueuse et baroque. » (Libération)



    EDITION DVD
    Audio : Espagnol
    Sous titres : 
    Bonus : Livret critique
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL -

    Date de sortie : 27/09/2006


     

     

    Buñuel avait déjà écrit avec Pierre Unik, au début des années 30, une adaptation des Hauts de Hurlevent, mais sans réussir à la faire produire. Les surréalistes admiraient en effet le roman d’Emily Brontë parce que Heathcliff et Cathy – Alejandro et Catalina dans la version de Buñuel – y incarnent l’idéal de l’amour fou. Mêlant la tradition du roman noir anglais et le romantisme tragique et ténébreux de l’Espagne du XIXème siècle, Les Hauts de Hurlevent selon Buñuel nous entraîne dans un monde régi par les instincts et les pulsions naturelles, où les tourbillons de la passion n’acceptent aucune entrave et détruisent tout sur leur passage.

     

    La superbe démonstration du génie de Buñuel qui, en s’emparant d’un grand classique, réussit néanmoins à l’adapter à son univers sans le dénaturer, unissant amour fou et fantasmes personnels dans un poème lyrique sombre et macabre.




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •