• Accueil
  •  
  • FASTER PUSSYCAT KILL! KILL!
  • VENGEANCE AUX DEUX VISAGES (LA)
  • UNE FEMME DONT ON PARLE
  • NOUVELLE BOUTIQUE VIDEO
  • DERNIER DES HOMMES (LE)
  • Toutes les sorties ...
  •  
     
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      ETRE SANS DESTIN
    ETRE SANS DESTIN - film de Koltai

    ETRE SANS DESTIN

    Réalisation : Lajos KOLTAI
    Scénario : 

    Photos : 
    Gyula Pados
    Musique : 
    Ennio Morricone
    Montage : 

    Production : 
    Andras Hamori

    Comédiens :

    2005 - Hongrie - VO - 135 min


    Sortie le 03/05/2006




    Synopsis : 

    Etre sans Destin est adapté du roman éponyme d'Imre Kertész, prix Nobel de littérature en 2002. Premier ouvrage de Kertesz publié en 1975, Etre sans Destin est un livre émouvant et érangeant qui raconte l'expérience largement autobiographique d'un jeune juif Hongrois dans les camps de concentration allemands, puis son retour à la vie, après la libération des camps. Gyuri Koves ou « Gyurka », comme l'appellent ses proches, est un jeune adolescent de 14 ans. Un jour, non loin de Budapest, il est arrêté par un policier hongrois. Après une longue attente avec d'autres adolescents, il est emmené vers une destination encore inconnue et qu'il a du mal à prononcer : Auschwitz-Birkenau. Gyurka est ensuite transféré de camp en camp. L'enfer commence : l'humiliation, la faim, le froid, les maladies, le travail forcé, la déshumanisation, la mort, deviennent le quotidien du jeune adolescent. Gyurka, très malade, manque de mourir jusqu'à ce que le camp soit finalement libéré par les Américains. Sur le chemin du retour vers Budapest, sa ville natale, toujours vêtu de ses habits rayés de prisonnier, Gyuri Koves éprouve l'indifférence, voire l'hostilité de la population hongroise. Ses anciens voisins et amis le pressent d'oublier les terribles moments qu'il a passés dans les camps, sont gênés dès qu'il évoque son expérience et ses souvenirs du camp. Le jeune garçon est alors livré à lui-même pour comprendre ce qu’il lui est arrivé.



     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •