• Accueil
  •  
  • PROMESSE, LA
  • DUEL SILENCIEUX (LE)
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • FASTER PUSSYCAT KILL! KILL!
  • Toutes les sorties ...
  •  
  • PROMESSE, LA
  •  
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      DEESSE (LA)
    Devi - The Goddess
    DEESSE (LA) - film de Ray

    DEESSE (LA)

    Réalisation : Satyajit RAY
    Scénario : 

    Photos : 
    Subrata Mitra
    Musique : 
    Ali Akbar Khan
    Montage : 
    Dulal Dutta
    Décors : 
    Bansi Chandragupta
    Production : 
    Satyajit Ray Productions

    Comédiens : Chhabi Biswas, Soumitra Chaterjee, Sharmila Tagore

    1960 - Inde - VO - 93 min
    Synopsis : 

    « Si on aime Ray, c’est pour toujours. Une histoire simple et morale, des acteurs magnifiques et tout l’univers de Satyajit Ray pour La Déesse, une splendeur. » (Libération)

     

    La province du Bengale au début du XDC siècle. A Chandipur, Kalikinkar Roy, riche propriétaire terrien, voue un culte profond à la déesse Kali. Ses deux fils, l'un et l'autre mariés, ont une attitude bien différente devant le sentiment religieux de leur père. L'aîné, Taraprasad, lui est entièrement soumis, peut-être par peur d'être déshérité. De son épouse Harasundari, il a eu un fils, le tout jeune Khoka. Umaprasad, le cadet, est étudiant à l'université de Calcutta et désapprouve totalement l'obscurantisme de son père. Sa femme, Doyamorjee, est la favorite du vieux dévot et la grande amie de Khoka. Une nuit, Kalikinkar rêve que Doyamorjee n'est autre que la réincarnation de Kali. Il fait part de cette révélation à tout le public, et Doyamorjee, terrorisée par cette situation, se voit vénérée comme une divinité. Informé par son frère, Umaprasad quitte Calcutta pour Chandipur. De retour, il apprend, déconcerté, que son épouse a sauvé la vie d'un petit enfant touché par une grave maladie. Un acte qui attire des milliers de pèlerins, venus de tout le pays. Doyamorjee pourrait fuir avec son mari, comme celui-ci lui propose, mais, après son miracle , elle se demande si elle n'est pas réellement une déesse... A son tour Khoka tombe malade. Kalikinkar amène l'enfant à sa belle-fille, persuadé de ses pouvoirs. Malgré tout, le petit Khokar meurt dans les bras de Doyamorjee qui perd la raison. En larmes, la déesse disparaît dans le brouillard. Umaprasad la retrouve allongée sur la grève. Elle meurt.



    EDITION DVD
    Audio : Bengali
    Sous titres : 
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ZONE 2 - PAL -

    Date de sortie : 21/11/2007


     

    « La Déesse ne s’attaque pas à la religion mais à son mauvais usage, aux superstitions qui vont contre l’épanouissement de la vie et de la liberté de l’individu. Aussi le film de Satyajit Ray n’a-t-il rien d’un brûlot : il coule doucement comme le Gange – comme Le Fleuve de Renoir – charriant bonheur et tristesse, la vie et la mort.» (Télérama)

     

    « Il y a quelque chose d’envoûtant dans le style de Satyajit Ray, dans ce mélange de hiératisme et de tendresse, de lenteur majestueuse et de familiarité. L’art avec lequel il exprime la détresse d’un visage humain est constamment admirable. » (Le Monde)

     

    « Même dans La complainte du sentier ou Le monde d’Apu, jamais Satyajit Ray ne s’est élevé si haut dans son art. Le rythme, lent et tendu, le contrepoint des images et du son, les cadrages rigoureux, la direction prodigieuse des acteurs, tout cela s’équilibre avec une rare perfection. Aucun des grands cinéastes vivants, sinon Robert Bresson ou jadis Dreyer n’atteignirent à cette pureté dépouillée… Tagore fut le premier indien à recevoir un Prix Nobel de Littérature. S’il existait un Prix Nobel du Cinéma, animé d’un esprit vraiment international, il faudrait un jour y poser la candidature de Satyajit Ray, gloire du cinéma mondial.» (Les Lettres Françaises – 1962)




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •