• Accueil
  •  
  • PROMESSE, LA
  • OCTOBRE
  • DUEL SILENCIEUX (LE)
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • Toutes les sorties ...
  •  
  • PROMESSE, LA
  •  
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      CONTES DE LA LUNE VAGUE APRES LA PLUIE
    Ugetsu Monotatari
    CONTES DE LA LUNE VAGUE APRES LA PLUIE - film de Mizoguchi

    CONTES DE LA LUNE VAGUE APRES LA PLUIE

    Réalisation : Kenji MIZOGUCHI
    Scénario : 
    Yoshikata Yoda & Matsutaro Kawaguchi
    Photos : 
    Kazuo MIYAGAWA _ N&B
    Musique : 
    Fumio HAYASAKA
    Montage : 
    Mitsuji Miyata
    Production : 
    Masaichi NAGATA - Daiei (Kyoto)

    Comédiens : Machiko Kyo, Masayuki Mori, Kinuyo Tanaka

    1953 - Japon - VO - 97 min


    Sortie le 08/01/2014




    Synopsis : 

    « Un des plus beaux films du monde. » (Georges Sadoul - Les Lettres Françaises) 

     

    Le Japon au 16ème siècle. Deux couples de paysans sont pris dans la guerre civile et partent pour la ville. Kenjuro le potier rencontre la princesse Wakasa au marché et en tombe éperdument amoureux. Elle l’entraîne dans son manoir. Mais Kenjuro apprendra à ses dépens à ne pas se fier aux apparences. Quant à Tobeï le paysan, abandonnant sa femme qui finira prostituée, il cherche à devenir samouraï pour se couvrir d’une gloire factice…



    EDITION DVD
    Audio : Japonais
    Sous titres : 
    Bonus : 
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL -

    Date de sortie : 11/01/2008


    « Le chef-d'œuvre de Mizoguchi, le chef-d'oeuvre du cinéma japonais, un des plus beaux films de l'histoire du cinéma. C'est une somme où convergent et s'additionnent les tendances les plus opposées de l'art, ses sources d'inspiration les plus diverses. Il n'est pas possible de parler de lui que par énumération : il est, de quelque point de vue que l'on se place, à la fois ceci et cela, et quelque chose de plus encore : leur conciliation. C'est à la fois le mythe grec de l'Odyssée et la légende celtique de Lancelot, un des plus beaux poèmes d'aventure et d'amour-fou, un des chants les plus fervents qui aient été composés en l'honneur du renoncement et de la fidélité, un hymne à l'Unité, en même temps qu'à la diversité des apparences. » (Eric Rohmer – Les Cahiers du Cinéma)

     

    « La description est impuissante pour restituer un art visuel qui n’a d’équivalent que le délié mozartien en musique. Quand la sensibilité de l’artiste épouse à un si haut degré de perfection l’art qui nous passionne tous et le génie d’une civilisation, nous ne pouvons que nous abandonner, subir. Nous oublions le cinéma, nous oublions le Japon, nous croyons cerner la beauté pure.» (Le Nouvel Observateur)




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •