• Accueil
  •  
  • PROMESSE, LA
  • OCTOBRE
  • DUEL SILENCIEUX (LE)
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • Toutes les sorties ...
  •  
  • PROMESSE, LA
  •  
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      CHEVAUX DE FEU (LES)
    Teni zabytykh predkov
    CHEVAUX DE FEU (LES) - film de Paradjanov

    CHEVAUX DE FEU (LES)

    Réalisation :  PARADJANOV
    Scénario : 

    Photos : 
    Yuri Ilyenko - Couleurs
    Musique : 
    Miroslav Skorik
    Montage : 
    M. Ponomarenko
    Production : 
    Studios Dovjenko de Kiev

    Comédiens :

    1964 - U.R.S.S. - VO - 90 min
    Synopsis : 

    L'action du film se déroule au début du XXème siècle, dans les Carpates. Deux familles de Goutzouls, les Palitchouk et les Gouténiouk, se détestent depuis des générations. Mais Ivanko Palitchouk et Maritchka Gouténiouk, qui ont grandi ensemble depuis l'enfance, sont devenus inséparables et projettent de se marier en dépit de l'antagonisme de leurs familles. La veille de leur noce, Ivan doit partir travailler comme valet dans les alpages. Maritchka, qui ne veut pas l'attendre tout l'hiver, cherche à le rejoindre dans la montagne. Voulant sauver un agneau égaré, elle se tue en tombant dans une rivière…

     

    « Les couleurs et les formes des Chevaux de feu atteignent une beauté qui était jusqu’ici inconnue au cinéma. » (Le Nouvel Observateur)



    EDITION DVD
    Audio : Ukrainien
    Sous titres : 
    Bonus : 
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ALL ZONE - PAL -

    Date de sortie : 27/09/2006


     

    «Tous les peuples ont leurs Roméo et Juliette ou leurs Tristan et Iseult. Les Goutzouls, eux, ont Ivan et Maritchka. Mais plus que les Latins, les Goutzouls, ce peuple de montagnards ukrainiens habitant le sud-est des Carpates, ont le sentiment religieux de la nature. Jusqu’à nos jours, ils ont conservé des rites et des traditions médiévales où la magie le dispute à la métaphysique. Et, à travers ces rites très particuliers, on retrouve les mythes éternels de l’homme face aux forces du monde. L’eau, le feu y redeviennent des éléments primordiaux et symboliques. La magie incarne le mal. Et l’amour pur vaincra même la mort. Il faut voir ou revoir Les chevaux de feu si l’on veut retrouver ces images éternelles qui sommeillent au fond de chacun de nous. » (Télérama)

     

    « La caméra de Sergueï Paradjanov est animée d’un élan prodigieux, qui anime l’espace, le fait rougeoyer, mais sans jamais perdre de vue le visage de l’homme dans la beauté élémentaire de ses passions, de ses joies, de sa douleur. Ce regard de peintre est un regard vivant, sensible à la fraîcheur de l’eau, au velouté de la mousse, au brûlant du feu et de la faux, à l’éclat cruel de la hache. Nous sommes loin de tout folklore et de tout esthétisme. Ce film nous vient de loin, du fond des âges. Mais le son qu’il rend, la lumière qu’il répand, nous touche droit en ce point où le cœur, l’âme, le sang, la chair se confondent dans l’intuition du sacré. » (Claude-Jean Philippe) 




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •