• Accueil
  •  
  • DESTIN DE MADAME YUKI (LE)
  • EPOUSES ET CONCUBINES
  • FASTER PUSSYCAT KILL! KILL!
  • VENGEANCE AUX DEUX VISAGES (LA)
  • UNE FEMME DONT ON PARLE
  • Toutes les sorties ...
  •  
     
  • Tous les films
  • Auteurs Réalisateurs
  • Films par Pays
  •  
  • Tous les DVD
  • Télécharger le catalogue
  • Télécharger les actualités
  • Panier
  • Collection Betty Boop
  •  
     
    Sortir au Cinéma avec
     
     
     
         
      ANGUILLE (L')
    Unagi
    ANGUILLE (L') - film de Imamura

    ANGUILLE (L')

    Réalisation : Shohei IMAMURA
    Scénario : 
    Motofumi Tomikawa, Daisuke Tengan, Shohei Imamura
    Photos : 
    Shigeru Komasubara
    Musique : 
    Shinido Ikebe
    Montage : 
    Hajime Okayasu
    Décors : 
    Hisao Inagaki
    Production : 
    KSS, Eisei Gekijo Co, Ltd, Groove Corp, Imamura Productions

    Comédiens : Koji Yakusho, Misa Scimizu, Fujio Tsuneta, Mitsuko Baisho, Sho Aikawa, Sabu Kawara

    1996 - Japon - VO - 117 min
    Synopsis : 

    Takuro Yamashita, après huit ans passés en prison pour le meurtre de sa femme adultère, est mis en liberté conditionnelle. Il ouvre un salon de coiffure dans la banlieue de Tokyo mais reste obstinément mutique, ne se livrant qu’à l’anguille qu’il a apprivoisée durant sa captivité. Keiko, une jeune femme qu’il sauve du suicide, devient son assistante et égaie bientôt le salon et la vie solitaire de Takuro. Mais le passé, avec ses démons, va ressurgir pour chacun d’eux…

     

    « Cette Anguille est incroyablement vivante et insaisissable, une fresque noire et féroce qui parle aussi bien des pulsions profondes de l’homme que des chaînes qui les entravent. » (Le Point)



    EDITION DVD
    Audio : 
    Sous titres : 
    Format : 1:33 - 4/3
    Infos supplémentaires : ZONE 2 - PAL -

    Date de sortie : 08/02/1999


     

     

    « Un film de chair et de sang, de désirs et de corps. Un film où le mélange des genres ne sert pas à faire le malin mais à se coltiner avec les complexités du monde sans prétendre les policer par la morale ou les régenter par les effets de style. Un film avec des tripes, des pulsions et une sorte de folie roborative. Voilà un cinéaste qui ne mesure pas son effort, qui ne se protège pas, qui prend à pleins bras, dans les tréfonds de l’humain, libido et phobies, volonté de pouvoir et peur de mourir. » (Le Monde)

     

     « L’anguille est aussi insaisissable et glissant que le poisson reptilien qui lui donne son titre. Un film qui persiste à envisager le cinéma comme terrain privilégié de questionnement et d’aventure, surprenant à chaque nouvelle séquence, un film qui tient en haleine le spectateur parce qu’à chaque fois qu’il avance dans le récit, le sol se dérobe un peu sous ses pieds. L’anguille est aussi limpide en surface et opaque en profondeur que les marais qui lui servent de décor : plus le film interroge le mystère du monde et des êtres, plus le mystère s’épaissit. On ne connaît pas de meilleur compliment. » (Les Inrockuptibles)




     

          
     
     
  • Galeshka Moravioff
  • Musiques
  • Contact


  •